Balises numériques 32Ko
un projet de Catherine Rannou

production du Festival @rt Outsiders / Maison Européenne de la Photographie, Paris, 2009
en collaboration avec le Centre d'art contemporain Passerelle, Brest.

 
 

09/01/29-TU19H33 - AB - mais pourquoi ?

Annotation sur le prélèvement: seul espace intime

Dans "Le Monde" daté du 29 janvier, un article indique que l'air à l'intérieur de nos logements et bureaux renferme des niveaux de concentration de très nombreux polluants supérieurs au milieu extérieur. Pollution chimique dûe aux peintures, produits d'entretien, mais aussi revêtement, mobilier, etc.

Dans les endroits hermétiquement clos par nécessité comme la Station Spatiale (et sans doute dans les sous-marins), la liste des matériaux autorisés est strictement contrôlée, notamment les peintures qui ne doivent pas "dégazer". J'imagine qu'il en est de même en Antarctique où aérer correctement doit être impossible compte-tenu des températures et des conditions météorologiques.
Dans le cas de la Station Spatiale s'ajoutent des questions de sécurité qui fait que certaines couleurs ne peuvent être utilisées.

J'imagine que la couleur vert foncé de la literie que l'on voit sur la photo de cette chambre de Concordia envoyée par Catherine répond à des contraintes de nettoyage et de lavage dans un endroit où l'utilisation d'eau et la production d'eau usée sont très controlées.
J'imagine aussi que les contraintes budgétaires ne favorise pas ce qui est "secondaire" par rapport à la recherche.
Et je suppose qu'il y a encore tout un tas d'autres raisons que j'ignore.

Le résultat est un design d'intérieur, une décoration si on veut, pour le moins spartiate et triste à souhait, plus proche du bureau des années 50 (ou d'une cellule) que d'un habitat cozy et chaleureux.

Cependant, je ne peux m'empêcher de poser la question, naïve peut-être, presque enfantine : mais pourquoi ?

Pourquoi des peintures aussi tristes ?
Pourquoi des couleurs aussi sombres et déprimantes ?
Pourquoi aucune couleur vive et dynamisante dans un environnement monochrome (blanc) et dans l'obscurité pour plusieurs mois pour les hivernants ?
Les nouvelles fibres, nouveaux textiles et plus largement les nouveaux matériaux (qui peuvent être plus résistants, moins salissants, plus légers, donc "économiques" à transporter et à entretenir) pourraient apporter des solutions pratiques et agréables.

J'ai vu de nombreux projets pour la Station Spatiale, conçus par des architectes qui se conforment aux diverses contraintes proposant un intérieur agréable. A ma connaissance aucun n'a été retenu (même s'il y a certainement des améliorations dans l'ISS par rapport aux premières stations).

Oui ... pourquoi ?

a.bureaud