Balises numériques 32Ko
un projet de Catherine Rannou

production du Festival @rt Outsiders / Maison Européenne de la Photographie, Paris, 2009
en collaboration avec le Centre d'art contemporain Passerelle, Brest.

 
 

09/01/25-TU12H21 - AB - village et phalangstère

Qu'est-ce qui constitue un village ? Lorsque l'on voit les images de "l'habitat" antarctique, les cylindres de Concordia, les containers divers, les tentes et autres cabanes tout aussi improbables les uns que les autres, ce qui vient à l'esprit est que cela ne constitue pas un "vrai" habitat, même un tout petit, comme un village ou un hameau.
Puis à y regarder de plus près, on se prend à penser à la notion de phalangstère : un habitat collectif où les zones de vie quotidienne et de travail se mêlent. Mais la séparation des zones de "vie" et des zones de "travail" est née avec le développement des grandes villes : à la campagne, du moins dans les campagnes d'une agriculture non industrialisée, les deux sont largement co-présentes et dans le bourg, autrefois, les artisans habitaient sur leur lieu de travail (ce qui est encore en grande partie le cas). Et aujourd'hui, le travail à domicile, favorisé par Internet, trouve de nouvelles formes.

La différence essentielle me semble être l'aspect collectif de cet habitat.
Quelles formes sociales émergent en Antarctique ? Est-ce une question pertinente quand la structure de la population est si éloignée de toute société humaine habituelle (il n'y a que des adultes, majoritairement des hommes) ? A Marambio (base Argentine de la péninsule antarctique), il y a des familles, avec des enfants.

Dans la plupart des images envoyées par Catherine, nous restons sur le seuil, à l'extérieur. Nous ne sommes que rarement "admis" à l'intérieur et ne savons qu'un tout petit peu à quoi ressemble ces espaces de vie et de travail. C'est pourtant là que tout se passe, l'espace "public" extérieur étant réduit au minimum dans cet environnement, sous ce climat.

a.bureaud