Balises numériques 32Ko
un projet de Catherine Rannou

production du Festival @rt Outsiders / Maison Européenne de la Photographie, Paris, 2009
en collaboration avec le Centre d'art contemporain Passerelle, Brest.

 
 

08/12/23-TU15H31 - CR - traversée / mon pense-bête

Départ du raid cargo terrestre prévu demain au départ de la station franco italienne Prud’homme. Il permet d’approvisionner la station Concordia située à plus de 1100km de la côte à dôme C. Cette méthode est longue (20 jours aller retour) mais plus économique et semble moins polluante que par avion malgré les tonnes de fioul tractées, à la fois pour la station Concordia, et pour l’aller et le retour des véhicules.Chaque membre du convoi conduit un véhicule à chenilles. Seule la conduite des deux véhicules à chenilles et à lames, qui dégagent et refond la piste, est assurée par 4 conducteurs qui se relaient toutes les deux heures. Les 6 autres conducteurs ont un tracteur affecté pendant tout le trajet. Nous sommes 10, dont 8 mécaniciens, une médecin, et une personne extérieure invitée ou scientifique.

TRAVERSEE/MON PENSE BETE

10 jours de traversée

Départ le matin à 8H00, pose à 13H30, repas, démarrage à 14H30, arrêt à 20H30 jusqu’à 8h00 le lendemain matin.

Débrayage uniquement pour les marches arrière et la première vitesse, ensuite les 9 autres vitesses s’enclenchent manuellement sans débrayage.

La vitesse avec charge est d’environ 9km/h

On utilise pas le frein, le tracteur s’arrête tout seul en rétrogradant. Les charges le ralentissent.

Pour le régime moteur changer les vitesses à 2100 tours.

Température d’échappement 500°C maximum, sinon prévenir les mécaniciens

Un tapis de protection est à mettre chaque soir devant le moteur. Le laisser pendant le préchauffage le matin, puis le rouler pour le trajet. Si oubli, une bouteille de champagne...

Essais de manœuvres afin d’accrocher les charges à l’arrière du tracteur. Ne jamais regarder dans le rétroviseur, se retourner pour bien s’assurer qu’il n’y a personne derrière les chenilles. Les rétros sont utilisés pour vérifier que l’on ne perd pas de charge pendant le trajet uniquement

Pour la radio, elle est toujours branchée, se mettre sur le canal 06, et appuyer sur la gâchette pour parler.

Pour le GPS, il y a une liste de point GPS préenregistrés qui déterminent le trajet jusqu’à Dôme C. il est possible de savoir combien de temps, de km il reste à faire entre chaque point, de visionner la trajectoire et les caps. C’est le pôle géographique qui est le repère.

BRG : cap à suivre

COG : cap qui est effectué en temps réel

TTG : time to go

ETA : estimation d’arrivée

SOG : vitesse

Ne pas oublier en fin de journée, d’enclencher le contrôle de régime, pour le démarrage le lendemain.

On peut ouvrir le hublot de sécurité qui est sur le toit pendant le trajet, ne pas oublier de le refermer pour la nuit, sinon l’intérieur du tracteur peut être rempli de neige en quelques heures.

Emporter avec soit un petit carton personnel comportant des cd, mp3, des boissons, un récipient pour uriner (pour les femmes, des lingettes, des livres, un Thermos de café, des fruits secs, tout son équipement polaire au cas où le white out surgirait. Il peut faire très chaud dans la cabine lorsqu’il y a du soleil, prévoir un T shirt sous les vêtements chauds.

A l’arrivée chaque soir je serai affectée au plein des véhicules et de la caravane énergie. Prendre les gants spéciaux plastifiés, et la combinaison orange VTN. Attention de ne pas déborder. Faire les niveaux chaque soir pour la gestion des réserves. Le témoin de la citerne fait 2.50 de long.

Chaque véhicule sera branché à la « caravane énergie » afin de maintenir un chauffage sur chaque moteur et redémarrer le lendemain matin.

C.RANNOU